SAVOIR AU PRÉSENT, LABORATOIRE D’ACTION CULTURELLE

FONDEE EN 1981, SAVOIR AU PRESENT SE CONCENTRE SUR LA CREATION VISUELLE, LES ARTS PLASTIQUES ET LA VIDEO CONTEMPORAINE

Depuis sa création, Savoir Au Présent soutient les recherches les plus exigeantes dans le domaine des arts et expressions visuels. Avec toujours la même volonté, celle de faire émerger une réelle confrontation entre les professionnels et le public le plus large par l’intermédiaire de relais.

Véritable laboratoire de l’action culturelle, dès l’origine, Savoir Au Présent lance les premières formations à la médiation culturelle, introduit les résidences d’artiste en France dès les années 80 et accompagne sa migration à l’échelle nationale. Savoir Au Présent organise des colloques nationaux jalons de la politique culturelle tels Ecole/Milieu artistique au Sénat, Art et Espace public à l’Assemblée Nationale, dote la confrontation art/entreprise d’enjeux de développement, renouvelle avec Télémaques les pratiques d’éducation du regard…

Dès le début de Télémaques, dispositif éducatif au long cours, des Groupes de Pilotage – réunis à l’initiative de Savoir Au Présent et constitués de représentants des collectivités locales, de l’Éducation Nationale, du Ministère de la Culture, des Chaînes Partenaires concernées – font progresser la Recherche qui, d’ores et déjà a permis de faire avancer considérablement la réflexion sur l’Éducation du Regard face aux médias. Savoir Au Présent agit comme un catalyseur.

Les actions menées génèrent des dynamiques qui provoquent des ouvertures, des découvertes, des prolongements

 

Depuis sa création, Son action est portée par la conviction que la découverte des créations et des recherches esthétiques est un moyen puissant de mise en mouvement des personnes et du dynamisme des organisations éducatives, sociales, des entreprises. Elle est créée par des responsables de structures culturelles, d’entreprises et de médias réunis par Lise Didier Moulonguet.

 

Ses bureaux s’apparentent à un laboratoire où sont :

  • Explorées les problématiques sous-tendant son action,
  • Affinés et mis en œuvre ses dispositifs,
  • Organisés ses déplacements et accompagnés le travail sur le terrain,
  • Rédigés et diffusés les écrits auxquels donnent lieu ses programmes.

 

DE NOMBREUSES COMPLICITES PARTENARIALES

Parmi ses partenaires historiques : le Ministère de la Culture et de la Communication ; le Ministère de l’Industrie ; le Ministère de l’Éducation Nationale ; le Ministère de l’Agriculture et de la Forêt ; Les Régions Ile-de-France, Rhône-Alpes, Centre, Limousin, PACA, Aquitaine…

Les Départements de La Manche, de l’Ain, de Seine-Maritime, du Jura… Les Académies de Paris, de Créteil, d’Orléans-Tours, de Limoges, de Versailles… Les Chaînes de télévision, France 2, France 3, ARTE Actions Culturelles… Les Municipalités de Brétigny-sur-Orge, de Paris, d’Epinay-sur-Seine, d’Evry, le quartier de la Goutte d’Or, la Communauté de communes de Lacq… FINSA.

Douze à quinze mille personnes sont concernées chaque année, accompagnées par environ trois cents médiateurs.