TÉLÉMAQUES

 

LES ENJEUX

 

Avec la multiplication des écrans et la place grandissante du visuel sur les réseaux sociaux, les images constituent la principale source d’information des jeunes. Or l’image jouit d’un fort impact tout en donnant l’illusion de sa transparence. Certains en jouent diffusant fausses nouvelles et informations partisanes. C’est devenu un fait inquiétant de société.

Pressentant cette évolution, de nombreux éducateurs ont souhaité agir dès 1991. Avec le soutien d’Arte, France 2, France 3 et de la Scam, TÉLÉMAQUES naît de telles inquiétudes. Fort d’étroits partenariats avec des diffuseurs et de la participation de nombreux professionnels, ce programme invite les jeunes à bâtir une relation lucide, curieuse et exigeante face aux médias audiovisuels. Il s’attache à l’intelligence sensible que convoquent par priorité les images et les sons et adopte une démarche de recherche-action qui tient compte des évolutions du paysage médiatique, de l’environnement numérique et des pratiques des jeunes

 

LES PRINCIPES

 

  • Partant du fait que l’intelligence sensible s’enrichit de la densité d’expériences plus que de leur nombre, les actions prennent appui sur un programme média de grande richesse d’écriture :documentaire, fiction, reportage ou dessin animé choisi parmi les 4 programmes Lauréats TÉLÉMAQUES élus chaque année.
  • La durée est une condition essentielle pour multiplier les occasions de découvertes, de prises de conscience, d’étonnement des jeunes ainsi que les temps de latence propices à l’approfondissement et à la réflexion, et par-là même à la transférabilité des acquis à tout programme audiovisuel. TÉLÉMAQUES se déploie sur l’année scolaire.
  • Passer à l’acte est également un axe fort de la démarche. Produire, réaliser, mettre en forme en s’inspirant du cadrage, de l’illustration sonore, de l’écriture du film étudié, permet de se glisser à la place des auteurs, comprendre leur démarche et par là-même oser affirmer sa propre position. Ces temps d’expression personnelle adoptent des formes diversifiées : conceptions de panneaux, petites vidéos, mises en scène pour des restitution orales, écrits…
  • Les professionnels et les médias partenaires accompagnent les démarches. Ils viennent à la Rencontre des jeunes pour découvrir leurs réalisations et apporter leur témoignage. Ils mettent à disposition leurs documents de travail de première main, souvent inédits, ainsi que des rushes ou des états de montage intermédiaires.
  • En jeu, le déplacement des postures du spectateur/consommateur au spectateur éclairé sur les enjeux de production et de réalisation et par là même capable de livrer son opinion sur ce qui lui est donné à voir.
  • L’équipe de Savoir au Présent, composée d’acteurs culturels et d’anciens professionnels de l’audiovisuel, accompagne les équipes éducatives tout au long de l’année, organise des temps d’échanges et se déplace dans chaque établissement, à la rencontre des élèves avec producteurs, réalisateurs et techniciens. Ils dotent chaque enseignant d’éléments supports.

 

Chaque année :

Un programme audiovisuel de qualité

choisi par les enseignants parmi les quatre Lauréats élus par le Jury Télémaques
et à partir desquels ils travailleront avec leurs élèves tout au long de l’année

Un Thesaurus

reprenant le cours de la production et de la réalisation de chaque programme
et un ensemble de documents sensibles et informatifs s’y rapportant

Des Ateliers du Regard

révélant par l’image les contraintes majeures rencontrées à la réalisation ou à la production
et la manière dont elles ont été surmontées

Des moments de réflexion et de concertation

entre Savoir au Présent et les équipes scolaires

Des Rencontres en classe

entre enseignants, élèves, professionnels de l’audiovisuel et membres de Savoir au Présent

 

TÉLÉMAQUES

 

LES ENJEUX

Avec la multiplication des écrans et la place grandissante du visuel sur les réseaux sociaux, les images constituent la principale source d’information des jeunes. Or l’image jouit d’un fort impact tout en donnant l’illusion de sa transparence. Certains en jouent diffusant fausses nouvelles et informations partisanes. C’est devenu un fait inquiétant de société.

Pressentant cette évolution, de nombreux éducateurs ont souhaité agir dès 1991. Avec le soutien d’Arte, France 2, France 3 et de la Scam, TÉLÉMAQUES naît de telles inquiétudes. Fort d’étroits partenariats avec des diffuseurs et de la participation de nombreux professionnels, ce programme invite les jeunes à bâtir une relation lucide, curieuse et exigeante face aux médias audiovisuels. Il s’attache à l’intelligence sensible que convoquent par priorité les images et les sons et adopte une démarche de recherche-action qui tient compte des évolutions du paysage médiatique, de l’environnement numérique et des pratiques des jeunes

LES PRINCIPES

  • Partant du fait que l’intelligence sensible s’enrichit de la densité d’expériences plus que de leur nombre, les actions prennent appui sur un programme média de grande richesse d’écriture :documentaire, fiction, reportage ou dessin animé choisi parmi les 4 programmes Lauréats TÉLÉMAQUES élus chaque année.
  • La durée est une condition essentielle pour multiplier les occasions de découvertes, de prises de conscience, d’étonnement des jeunes ainsi que les temps de latence propices à l’approfondissement et à la réflexion, et par-là même à la transférabilité des acquis à tout programme audiovisuel. TÉLÉMAQUES se déploie sur l’année scolaire.
  • Passer à l’acte est également un axe fort de la démarche. Produire, réaliser, mettre en forme en s’inspirant du cadrage, de l’illustration sonore, de l’écriture du film étudié, permet de se glisser à la place des auteurs, comprendre leur démarche et par là-même oser affirmer sa propre position. Ces temps d’expression personnelle adoptent des formes diversifiées : conceptions de panneaux, petites vidéos, mises en scène pour des restitution orales, écrits…
  • Les professionnels et les médias partenaires accompagnent les démarches. Ils viennent à la Rencontre des jeunes pour découvrir leurs réalisations et apporter leur témoignage. Ils mettent à disposition leurs documents de travail de première main, souvent inédits, ainsi que des rushes ou des états de montage intermédiaires.
  • En jeu, le déplacement des postures du spectateur/consommateur au spectateur éclairé sur les enjeux de production et de réalisation et par là même capable de livrer son opinion sur ce qui lui est donné à voir.
  • L’équipe de Savoir au Présent, composée d’acteurs culturels et d’anciens professionnels de l’audiovisuel, accompagne les équipes éducatives tout au long de l’année, organise des temps d’échanges et se déplace dans chaque établissement, à la rencontre des élèves avec producteurs, réalisateurs et techniciens. Ils dotent chaque enseignant d’éléments supports.

 

Chaque année :

Un programme audiovisuel de qualité

choisi par les enseignants parmi les quatre Lauréats élus par le Jury Télémaques
et à partir desquels ils travailleront avec leurs élèves tout au long de l’année

Un Thesaurus

reprenant le cours de la production et de la réalisation de chaque programme
et un ensemble de documents sensibles et informatifs s’y rapportant

Des Ateliers du Regard

révélant par l’image les contraintes majeures rencontrées à la réalisation ou à la production
et la manière dont elles ont été surmontées

Des moments de réflexion et de concertation

entre Savoir au Présent et les équipes scolaires

Des Rencontres en classe

entre enseignants, élèves, professionnels de l’audiovisuel et membres de Savoir au Présent

 

 

Pour en savoir plus,
contactez-nous par mail :
savoiraupresent@wanadoo.fr
ou par téléphone : 01 46 71 69 61

lauréats
fiche candidature